Jean-Luc Lagardère

A

u terme d'une restructuration du capital, le 23 Octobre 1990 donne au PDG du groupe Hachette, Jean-Luc Lagardère, l’occasion de prendre sa revanche sur l'echec du rachat de TF1 et s'empare donc de La Cinq.

Le propriétaire d'Europe 1, voulant étendre son empire en ayant une position dans la télévision, tient enfin sa propre chaîne et compte bien concurrencer TF1 en faisant de La Cinq une grande chaîne familiale généraliste de qualité.

Cet intrusion dans le PAF se soldera par le plus grave échec qu'ait connu l'entrepreneur : un an après sa reprise par Hachette, le déficit de la chaîne s'est encore agravé.
Venu pour "sauver La Cinq", il repart un genou à terre et 3,5 milliards de pertes.

Après avoir essayé de proposer un plan social des plus périlleux, le 31 décembre 1991 c'est le dépôt de bilan. La Cinq, version Hachette aura duré 420 jours.

Jean-Luc Lagardère fusionnera son groupe de presse avec Matra afin d'absorber l'endettement de près de 2 milliards de francs que lui aura coûté l'aventure de La Cinq.

Jean-Luc Lagardère meurt le 14 mars 2003 des suites d'une opération chirurgicale. C'est son fils, Arnaud Lagardère qui lui succède à la tête du groupe.

Jean-Luc Lagardère

Crédit photo Hachette